Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 16:45

 

Dans deux mois, tu vas avoir vingt ans.

Enfin.

L’impatience de la jeunesse, s’ils savaient…les années défilent si vite.

Tes parents te préparent une belle fête dans un restaurant situé aux alentours de Paris : Le moulin de Fourges.

Le bâtiment est magnifique, l’endroit magique, et déjà écologique car l’électricité est fournie par  la roue à godets tournant en continu  dans le bief. J’aime la complainte de l’eau qui chante lorsqu’elle quitte son petit récipient!

 

Cette journée restera gravée dans ta mémoire jusqu'à ton dernier souffle.

J’en suis persuadée.

 

Dans ce cadre ravissant, ils sont tous là.

Les amis de tes parents, tes amis…sont venus…

… Pour certains, admirer ce tanagra, cette beauté si rayonnante dans sa robe en dentelle noire, aux délicates bretelles, agrémentée de gants en chevreau blanc montant au dessus du coude. Une surprise de Mamé…Ne l’a-t-elle pas confectionné en cachette ?

…Et pour d’autres, notamment  les copines de ta Mère, dénigrer cette pédante, cette mijaurée,  ce poison, cette allumeuse,  qui toujours fait de l’ombre à leur progéniture en jupon.

Pour tout bijou, un  collier de perles de culture, cadeau de tes grands  parents.

Je te trouve divine, racée, le travail de vingt années d’apprentissage.

Merci à Madame Mère… et à toi aussi…Prix d’excellence…Comme il se doit !

 

Comme elle était belle Mamé, elle avait sacrifié ses longs cheveux à l’autel de la naturalisation.

 Avec ton grand père, ils étaient maintenant Français, et depuis elle avait adopté un look parisien.

Ses boucles courtes, que tu remarquais, un peu moins rousses, auréolaient son visage. Elle portait une robe noire dont l’encolure bateau était garnie de guipure montant jusqu’au cou, parisienne, peut être, mais toujours aussi prude, ta Mamé.

Que de fleurs…

Dont un merveilleux bouquet composé de vingt roses rouges baccarat, venant de Chez Lachaume apporté par ton Chéri.

Le soir venu, alors que petit à petit, les invités se retirent, tu remarques  que Jean Charles parle avec ton Père.

Il vient vers toi et te dit :

« Nous déposons tes grands parents chez eux, et ensuite, j’ai l’autorisation de  ton Papa pour continuer la fête chez des amis. 

« Tu as la permission de rentrer à quatre heures du matin, ma Gazoute.

 « C’est bien vingt ans.

 

Mamé  n’était pas peu fière en pénétrant dans cette belle voiture.

Sa petite fille chérie la comblait de joie :

-un bon travail

-un beau mariage,

Pouvait-elle rêver plus belle réussite, petite émigrée débarquée en France, il y a si longtemps.

Tes grands parents, déposés dans le 17ème, vous partez…

 

 

 

Extrait de"gazoute ou l'étoile en balsa" copyright.

Partager cet article

Repost0

commentaires

lizagrèce 20/05/2011 18:23


Ça bien sûr !


lizagrèce 14/05/2011 22:23


Personnellement je n'aimais pas cette époque et je n'ai aucune nostalgie ni aucun regret


leslivresdejulia.over-blog.com 18/05/2011 17:47



pas de nostalgie non plus, simplement une manière d'expliquer à nos enfants, ce que fut notre jeunesse.



lizagrèce 13/05/2011 22:17


Toute une époque : les 20 ans que l'on fêtait en famille avec de jolies toilettes ... les projets de mariage ...


leslivresdejulia.over-blog.com 14/05/2011 19:06



C'est vrai, une époque pour nous très douce, mais je ne sais pas si aujourd'hui, les filles de vingt ans aimeraient fêter leur anniversaire avec leur famille.


mais ces soirées étaient très agréable et j'en garde un souvenir ému.



Présentation

  • : Le blog des livres de julia
  • : ce blog: pour tous ceux ,qui comme Julia, marranne du Portugal, sont à la recherche de leur identité juive. Architecte d'intérieur et gourmande elle vous transmet des conseils en déco, et de délicieuses recettes .
  • Contact

Profil

  • leslivresdejulia.over-blog.com
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. 
 je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par  l'écriture  qui me permet le rêve.
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par l'écriture qui me permet le rêve.

l'auteur

Chantal FIGUEIRA LEVY, écrit depuis quelques années des romans autour de personnes réunies par la même recherche d'identité.

Son personnage principal est Julia FRANCES.

Dans la vie professionnelle, Chantal FIGUEIRA LEVY est architecte d'intérieur, et de ce fait , son héroine évolue dans ce milieu.

vos commentaires

n'hésitez pas à laisser ici vos commentaires sur le livre :

http://www.leslivresdejulia.com/article-commentaires-sur-gazoute-85290023.html