Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:49

Dans la vie quotidienne d'une architecte d'intérieur, il y a parfois des demandes extraordinaires émanant de clients ayant envie de se différencier, et, désirant prouver à leurs relations qu'ils ont trouvé la perle rare, en la personne de l'homme de l'art qui officie dans leur maison, ou dans leur appartement.

Contrairement à ce que vous pouvez croire, ces demandes ne concernent pas leur salon, ou même la cuisine, ni la partie privative de leur home...que nenni...mais bien souvent

un "petit endroit" que l'on peut qualifier d'intime!

 

Vous ne pouvez vous imaginer ce que ces "petits coins", ces toilettes, ces lieux d'aisance, ces cabinets, enfin, peut importe le mot employé, cet endroit que les japonais, cachent au plus loin dans leur maison, sollicite comme créativité .

 

En effet, pour faire face aux désirs de ses clients un architecte, ou un décorateur, doivent s'activer les méninges...

Voici quelques exemples authentiques, je peux vous l'assurez!

 

- Le cabinet gothique:

 les WC sont habillés d'une cathèdre(siège d'une évêque pendant la période Gothique), le dossier en chêne massif sculpté en "plis de serviettes".

la tirette du réservoir de chasse pour actionner l'effet d'eau dissimulé dans un bras du siège (je ne dirai rien du casse tête technique!) avec pour en expliquer le fonctionnement aux invités de passage, un parchemin poser sur le coffre renfermant le lave mains en étain martelé. 

Les vitres de la fenêtre de ce petit coin mystique ayant été recouvertes de papier huilé, afin de donner plus de mystère et parfaire l'illusion.

Sans oublier naturellement  la falote lumière distribuée par une petite ampoule en forme de flamme, avec le filament tremblotant...C'était l'époque où les ampoules n'étaient pas économiques!

 Le recueillement assuré.

 

Les toilettes à  secrêts:

 

réservées aux maîtres des lieux...en apparence, un siège suspendu, normal, blanc, clean, ambiance minimaliste, une chasse d'eau encastrée dans un mur... juste le récipient

nécessaire aux besoins naturels, visible pour les non initiés...

Mais, si vous avez envie de rester un peu plus longtemps que la normale...pour les fainéants du colon par exemple...il suffit d'appuyer sur un petit bouton ressemblant à un banal inter et alors une partie du mur pivote et laisse apparaître un petit téléviseur...de quoi occuper le temps, à cette époque il n'existait pas encore de miroir télévision.

De plus si vous êtes un homme d'affaire préoccupé par l'avenir du CAC 40, un autre bouton permet de dégager du mur: un téléphone ...vous savez ces bons vieux téléphones à touches...nous sommes en 1975.

Dans cet appartement parisien, il y avait 4 toilettes.

 

 

Le palais des glaces:

 

Alors là facile, murs, plafonds, sol, tout en miroir, jouant simplement sur les différentes couleurs des miroirs, je me souvient que le sol était en miroir fumée, un peu de discrétion

diantre!

Pour parfaire le tout, au dessus du lave main, un magnifique miroir vénitien.

Ces toilettes à la lumière indirect venant des corniches ceinturant le plafond était le royaume de Dédale pour client à l'ego surdimensionné!

Vous pouviez jouer à cache cache avec vous même et ne pas voir le temps passé.

Important, ne pas faire de grimace...je vous laisse deviner la suite.

 

 

Les toilettes pour boulimiques:

 

 

Au demeurant des WC de Monsieur tout le monde, rien à en dire...Toutefois, si la nuit par le plus pur des hasards une petite faim vous tenaille...vite un petit tour aux toilettes...rien de plus normal: une prostate qui chatouille! Eh! non

Au dessus du réservoir de chasse, (le réservoir encastré n'était pas encore à la mode), une ravissante petite porte à fleur du mur vous faitpenser à un placard pour ranger les papiers toilettes, les déodorants, que sais-je toutes ces petites choses qui souvent traînent derrière ou à côté des WC...

Pas du tout, si vous avez la curiosité d'ouvrir ce placard, vous vous trouvez nez à nez avec...un coffre fort!

Et oui, vous avez bien lu...un coffre fort...pour ranger une boite de caviar,  2 tablettes de chocolat...et, la petite cuillère en nacre pour déguster les oeufs d'esturgeon.

Je n'ai jamais su, qui du mari ou de la femme avait la combinaison du coffre!

 

 

Celui rustique, que dis-je... comme au fond du jardin!

 

Un coffre en bois genre "flotté" avec un abattant sur charnières grossières, dissimulant

un trou...même en se penchant impossible de voir les WC, car ils étaient en porcelaine noire.

Pour actionner la chasse d'eau, une vieille poignée en porcelaine blanche qu'il fallait tirer, là aussi je ne vous dis pas le casse tête technique pour faire comme si...la vie à la ferme en 1930.

Le papier toilette créé sur mesure ressemblait à du papier journal.

Un seau en fer blanc posé sur une table et une serviette nid d'abeille blanche à franges

pour s'essuyer les mains.

Un citadin monté à la ville nostalgique de  ses origines paysannes!

 

 

Je pourrais parler du cabinet du fan des sixties, avec sono et jeu de lumières psychédéliques...attention ne pas danser le jerk sur le rebord de la lunette!

pour celui -ci, j'ai du faire une isolation phonique digne d'un studio d'enregistrement...

sinon, les voisins hurlent.

 

Bien sur, ne pas oublier celui de Zaza à la longue crinière de lin, vous savez là où les pieds des gens normaux gigotent dans le vide...Au secours Maman je ne peux pas descendre!

 

Mais je pense qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses, et reviendrai vous voir une autre fois pour d'autres ragots de chantier...

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

larrajo 22/04/2011 00:21


toujours aussi agréable de vous lire !Les descriptions sont si imagées que l'on est sur place avec vous . Merci pour ces moments de RELAX .


leslivresdejulia.over-blog.com 22/04/2011 16:54



le plaisir de partager, rien de mieux dans la vie!



Présentation

  • : Le blog des livres de julia
  • : ce blog: pour tous ceux ,qui comme Julia, marranne du Portugal, sont à la recherche de leur identité juive. Architecte d'intérieur et gourmande elle vous transmet des conseils en déco, et de délicieuses recettes .
  • Contact

Profil

  • leslivresdejulia.over-blog.com
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. 
 je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par  l'écriture  qui me permet le rêve.
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par l'écriture qui me permet le rêve.

l'auteur

Chantal FIGUEIRA LEVY, écrit depuis quelques années des romans autour de personnes réunies par la même recherche d'identité.

Son personnage principal est Julia FRANCES.

Dans la vie professionnelle, Chantal FIGUEIRA LEVY est architecte d'intérieur, et de ce fait , son héroine évolue dans ce milieu.

vos commentaires

n'hésitez pas à laisser ici vos commentaires sur le livre :

http://www.leslivresdejulia.com/article-commentaires-sur-gazoute-85290023.html