Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 09:35

Hier, Liza, de la maison du même nom, m'a dit savoir peut de chose sur les Marranes du Portugal.

je vais essayer d'expliquer clairement qui sont ces juifs,dans un pays pourtant très catholique.

A la fin du XV ème siècle,à partir de 1495, pour le Portugal, et pendant des décennies, les Juifs Portugais, (ils représentaient environ 4% de la population) ont été obligé de se convertir, ou bien, de partir en abandonnant tous leurs biens.  Lorsque le tribunal de l'Inquisition, fut mis en place, ils durent choisir: la vie ou la mort!

 

Le but :  éliminer définitivement cette religion.

 

Certains partir pour la France, la Hollande, les Flandres, l'Italie, la Turquie, etc...commençant ainsi la longue errance de ce peuple portugais pour qui le mot patrie n'avait plus de sens.

D'autres, choisir de rester, de se convertir, et de pratiquer avec ostentation une religion qui n'était pas la leur...

On les appela : des Marrâmes...c'est à dire  Porcs ! Des Conversos! Des Chrypto-juif

Et pour reprendre un langage actuel, ils furent fliqués...

 

Mon Grand Père disait toujours: Paraître et ne pas être...

 

Car ces Conversos, étaient sous haute surveillance, devant manger du porc plus que les autres, travailler le jour du shabbat etc...Pratiquer tous les interdit de leur religion.

Et malgré tout conserver au fond du coeur, leur judaïté.

 

C'est pour cela que dans ces familles Marrâmes ou les origines juives ont été diluées par les siècle, il perdure des signes,  des recettes de cuisine, des traditions,bien souvent incomprises par ceux les pratiquant....la grand mère de mon arrière grand mère le faisait..alors: c'est un rituel familial.

 

Petit à petit certains portugais cherche à recouvrer leur identité, leur racine, et la religion de leurs ancêtres...

 

Si vous êtes d'origine portugaise, si votre nom correspond à un arbre, et que la curiosité vous interpelle, un conseil:

allez sur internet et tapez: le nom des Juifs portugais sous l'inquisition,  je pense que les patronymes , par ordre alphabéthique vous surprendront!

 

Savoir aller jusqu'au bout de sa recherche, malgré la douleur que cela peut engendrer,

est le thème du livre en quête d'éditeur:

"gazoute ou l'étoile en Balsa"

 

si, toujours sur le net, vous avez la curiosité de lire la revue: Temps Marranes,

vous en serez beaucoup plus! 

Mon article n'étant qu'une mise en bouche!

Chantal ou peut être Julia

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Flora 31/10/2011 22:26


Et non, je ne savais pas du tout, et cela éclaire ma lanterne quand au " chassé croisé " Sépharade/ Ashkénaze dans ma famille ! Je me posais beaucoup de questions à ce sujet d'ailleurs.
La mémoire j'y tiens absolument pour mes enfants et mes petits enfants.
Je suis hélas loin de Nantes...et de Tomar...Mais qui sait ? La vie est pleine de surprises.
Merci encore !


leslivresdejulia.over-blog.com 04/01/2012 17:53



bonne année.



Flora 31/10/2011 16:53


Merci Chantal,

Bizarrement j'ai retrouvé ma branche Ashkénaze jusqu'à 1752 ( mon arrière grand père Léopold Chaves ayant épousé Esther Claire Pollonais ( née à Bordeaux aussi )dont le père Benjamin Pollonais
avait pour père Moïse Abraham Pollonais né à Vilnius Lituanie !
Beaucoup de mal, en revanche, à retrouver mes Chaves et mes Lopez Dias ainsi que mes Klein.
Devenus ou restés catholiques, non, ils ne figurent pas sur les registres paroissiaux...mais pas non plus sur l'état civil. Se cachaient ils ? Peut être...
En fait c'est ma grand-mère maternelle qui, la première de cette branche, a épousé un non juif ( pas catholique non plus ).
J'ai envoyé un mail au centre Yavné à Bordeaux, je vais voir avec le consistoire à Paris et je te tiens au courrant dès que je trouve mes Marranes.
Merci beaucoup pour ta réponse, il est important pour moi que notre mémoire familiale garde leur nom.


leslivresdejulia.over-blog.com 31/10/2011 17:22



sais-tu qu'à Vilnius, il y a pas mal d'Ashkénase avec une lointaine origine portugaise?


D'ailleurs la synagogue de la rue Buffault à Paris pratique le rite Portugais, le comble pour un pays que l'on pense toujours si catholique. An moment de l'inquisition, il y avait environ 4% de
juifs concentrés principalement dans le nord du Portugal, depuis Tomar.


Si tu va la bas je ne saurai trop te conseiller de visiter la synagogue de Tomar transformée en musée.


Nous devons faire perdurer la mémoire de ces juifs, nos ancêtres qui ont vecus "la Shoah" parmi d'autre.


Au mois de février, la ville de nantes organise les journées du Portugal, et je vais faire une conférence sur le marranisme. Un mot inconnu de beaucoup de gens!


a bientôt.


 



Flora 29/10/2011 18:28


Bonjour Julia,

Je viens de réussir à mettre à jour mon arbre généalogique concernant les Chaves et Lopes Dias ( nés à Bordeaux vers 1850 ) et découvre ainsi leur terrible histoire. Je n'avais au départ que le nom
de mon arriere grand père et rien d'autre, c'est donc une découverte inespérée. Peux tu me dire comment aller plus loin dans mes recherches ?
Cordialement.


leslivresdejulia.over-blog.com 31/10/2011 15:41



Cela n'a été possible que parce que ton arrière grand père est né à Bordeaux.


lorsque, comme les miens ils sont nés au Portugal ou ailleurs, cela est plus difficile.


mais tu peux continuer tes recherches à la synagogue de Bordeaux, si tes arrières grands parents  étaient revenus à la religion juive, ou bien chez les catholiques, si ils continuaient à se
cacher.


De plus sur internet tu as un site: le noms de juifs portugais sous l'inquisition.


Toutes ces histoires passées, ces non-dits peuvent amener à des situations tragiques, c'est pour cela que j'ai écrit "gazoute ou l'étoile en balsa.


tiens moi au courant de tes investigations


cordialement


chantal dit Julia



ITmarmotte 14/03/2011 09:17


Paraitre et ne pas être...

très belle formule.


leslivresdejulia.over-blog.com 16/03/2011 17:48



Cela pourrait être la devise des marranes!



pat-a-trac 12/03/2011 15:00


J'ai eu l'impression de lire l'histoire de ma famille (branche portugaise) en lisant ce blog. Je me souviens de ma grand-mère qui chaque vendredi soir allumée une bougie et qui la cachée (au fon de
la salle de bain, c'était une bonne planque) Si je lui demandais pourquoi , elle me répondais que les autres ne devais pas savoir. Aux environs de Pâques j'avais le droit au pain azyme. Et mon
grand-père nous disais que nous venions plus loin que le portugal mais plutôt de très loin à l'Est de la méditérannée !A part cela ils étaient catholiques avec un départ au Maroc puis ensuite en
Algérie et après 1962 en France. A l'époque j'étais jeune et je n'ai pas cherché plus loin. Dommage peut-être. Merci de me faire revenir en mémoire ces êtres chers.


leslivresdejulia.over-blog.com 12/03/2011 15:25



Notre passé de marranes est utile pour nous construire, pour donner des bases à une famille.


J'ai longtemps cherché, puis ensuite j'ai retrouvé la religion de mes ancêtres et la aussi, il a fallut que je me batte, car nous sommes juifs, de droit, de coeur, nos ancêtres ont souffert pour
faire perdurer notre patrimoine religieux, notre culture, tout en ce cachant...mais pour les autres juifs...nous sommes des convertis...même si c'était de force.


Je viens de terminer un 1er manuscrit qui s'appelle "Gazoute ou l'étoile en balsa", je suis en quête d'éditeur, mais dès qu'il sortira je le dirai sur mon blog.


Votre Grand-Mère faisait -elle des oeufs de couleur brune?


Si vous désirez en savoir un peu plus sur les marranes, je répondrai bien volontiers.



Présentation

  • : Le blog des livres de julia
  • : ce blog: pour tous ceux ,qui comme Julia, marranne du Portugal, sont à la recherche de leur identité juive. Architecte d'intérieur et gourmande elle vous transmet des conseils en déco, et de délicieuses recettes .
  • Contact

Profil

  • leslivresdejulia.over-blog.com
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. 
 je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par  l'écriture  qui me permet le rêve.
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par l'écriture qui me permet le rêve.

l'auteur

Chantal FIGUEIRA LEVY, écrit depuis quelques années des romans autour de personnes réunies par la même recherche d'identité.

Son personnage principal est Julia FRANCES.

Dans la vie professionnelle, Chantal FIGUEIRA LEVY est architecte d'intérieur, et de ce fait , son héroine évolue dans ce milieu.

vos commentaires

n'hésitez pas à laisser ici vos commentaires sur le livre :

http://www.leslivresdejulia.com/article-commentaires-sur-gazoute-85290023.html