Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 14:23

Il y a quelques dizaines d'année, alors que les rues de Paris n'étaient pas bétonnées par tous ces interdits...il éxistait  dans le quartier du Marais, une petite rue célèbre jusqu'en Amérique : La Rue des Rosiers.

 

Un Ghetto, diraient certains.

 

Peut être, mais...un ghetto libre,où les juifs du monde entier se retrouvaient, qui pour aller au Hammam, qui pour prendre une vodka et manger un morceau de hareng gras chez Jo (Goldenberg) et, plus tard, parler de l'Attentat...qui, pour savourer de délicieux falafel, ou une brik, selon ses origines...

D'autres , tout simplement pour allez à la synagogue...

Pendant les fêtes juives, les chants enveloppaient la rue dans un châle d'allégresse.

 

 Certes, elle n'était pas toujours rutilante, mais elle vivait, elle portait en elle tous les souvenirs de ces émigrés venus en France, pour fuir les persécutions...

 et, emportés dans la tourmente de la Shoah...Pensez donc, un creuset pour les rafles!

 

Ces Simon, Sarah, Goutcha, Avrom, David, Elie, Cirla et tant d'autres...avaient pour seule sépulture...un nom sur un mur et la rue des Rosiers...

 

Pourquoi toucher à ce passé?

 

Pourquoi aseptiser cette rue?

 

Pourquoi encombrer les souvenirs avec des magasins ...même si se sont des shmattès* de luxe !

Et tous ces cafés, bien loin du mode de vie des anciens habitants ...

 Pourquoi rendre cette rue, oh! combien mythique, semblable aux autres petites rues du Marais?

Pourquoi ce nouveau pavage...ces éclairage...ces dos d'ânes...pourquoi tous ces attributs

synonymes d'une rue lambda? 

 

Et surtout: pourquoi y avoir planter des arbres?

 

Les rosiers  n'étaient-ils pas suffisant pour rappeler que ses habitants ont connus en son sein la douceur et le parfum de la fleur, et la douleur de ses épines...

 

*shmatté: en yiddish: chiffon

Partager cet article

Repost0

commentaires

lizagrèce 30/01/2011 17:18


Effectivement H et M à la place de Jo ... ça fait un choc !!!


leslivresdejulia.over-blog.com 30/01/2011 17:30



H&M est à la place du hammam, et Max Mara à la place de Jo!



lizagrèce 30/01/2011 16:54


J'ai travaillé rue des Rosiers ( je faisais des extras comme vendeuse dans la boutique d'"un ami qui avait peine à trouver une vendeuse le dimanche- car les magasins étaient ouverts le dimanche et
non le samedi) ... Moi, ça m'était bien égal de travailler ce jour-là. Le midi je m'achetais un falafel que je mangeais sur le pouce dans le magasin. J'étais en face de chez Jo. Parfois j'achetais
de la choucroute kasher ou bien du gâteau aux pommes ...
Il y avait déjà des boutiques de luxe mais l'esprit était encore là. je n'y suis pas retournée depuis des années


leslivresdejulia.over-blog.com 30/01/2011 17:13



la rue des Rosiers n'est plus, l'esprit à trouvé refuge sous le nouveau pavage!!!


les arbres lui font de l'ombre.


imaginez les files d'attente lorsque les soldes venues, les fashonitas se précipiteront chez max Mara,  (à la place de Jo) ou chez H&M ( à la place du Hamman) que j'ai fréquenté lorsque
j'étais plus jeune, une pure merveille de mosaique...


a bientôt dans un autre coin de la capitale



Présentation

  • : Le blog des livres de julia
  • : ce blog: pour tous ceux ,qui comme Julia, marranne du Portugal, sont à la recherche de leur identité juive. Architecte d'intérieur et gourmande elle vous transmet des conseils en déco, et de délicieuses recettes .
  • Contact

Profil

  • leslivresdejulia.over-blog.com
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. 
 je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par  l'écriture  qui me permet le rêve.
  • issue d'une famille de marranes,je suis très attachée à mon identité juive,et à toutes ces traditions qui ont bercées ma jeunesse. je suis passionnée pour mon métier d'architecte d'intérieur et par l'écriture qui me permet le rêve.

l'auteur

Chantal FIGUEIRA LEVY, écrit depuis quelques années des romans autour de personnes réunies par la même recherche d'identité.

Son personnage principal est Julia FRANCES.

Dans la vie professionnelle, Chantal FIGUEIRA LEVY est architecte d'intérieur, et de ce fait , son héroine évolue dans ce milieu.

vos commentaires

n'hésitez pas à laisser ici vos commentaires sur le livre :

http://www.leslivresdejulia.com/article-commentaires-sur-gazoute-85290023.html